jusqu’au coeur du soleil – David Brin

Je viens de terminé le premier tome de la série Elevation de David Brin. Je dois reconnaître que j’ai un peu peiné pour terminer ce livre car il ne m’emballait pas trop. Je m’explique. L’idée d’avoir une bibliothèque galactique et des races qui sont soit patron soit Client est excellente. Le problème pour l’humanité, c’est qu’elle risque d’être redevable pendant des millénaires à la race qui jouera le rôle de professeur, si elle accepte de rentrer dans ce jeu.

Les expéditions dans la couronne solaire, à la recherche des magnétovores, sont en fait un prétexte à une intrigue policière qui se passe sur un vaisseau solaire. Une sorte de huis-clos sur un vaisseau d’une vingtaine de mètres de diamètres dans lequel se trouvent des humains, mais aussi des extraterrestres. Si le côté scientifique est très passionnant, l’intrigue l’est moins car David Brin n’arrive pas à convaincre. Son personnage principal découvre la vérité aussi facilement qu’Hercule Poirot ou l’inspecteur Maigret, sauf qu’aucun élément n’est donné au lecteur. Le lecteur doit accepter les théories du héros. Un peu grossier comme ficelle.

Le hasard fait qu’après avoir terminé le livre, j’ai lu l’article Le moteur des éruptions solaires dans le numéro de juillet de Pour la science où on explique que les éruptions solaires sont dues à des reconnexions magnétiques. On constate alors que David Brin s’est attelé à résoudre les problèmes d’évacuation de la chaleur dans le vaisseau solaire, mais pas les problèmes gravitationnels et magnétiques, qui risquent fort de ne pas autoriser ce genre de promenade même dans un avenir gouverné par des races anciennes. Comme quoi, même un livre comme Jusqu’au coeur du soleil aurait besoin d’une petite mise à jour scientifique.

Reste que c’est le premier livre du cycle et peut-être le moins bon. Entretemps j’ai emboité le pas sur Mission stellaire.


2 réponses à “jusqu’au coeur du soleil – David Brin

  1. Il faut absolument lire marée stellaire et surtout élévation qui sont excellents, j’avais d’ailleurs commencé le cycle avec ces livres. Il y a de l’aventure, de la réflexion….tout ce que j’attends de la SF. Par contre le dernier livre, Rédemption qui a été découpé en 5 tomes, est vraiment décevant.

    • J’en suis resté à « Jusqu’au cœur du soleil ». J’ai commencé « Marée stellaire », mais des histoire de dauphins et de chimpanzés ne m’ont pas emballé. C’est systématique. Les histoires d’animaux intelligents n’ont jamais été ma tasse de thé, et encore moins ceux qui vivent dans l’eau. Mais je peux toujours reprendre la lecture du cycle un de ces jours, surtout que je l’ai complètement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s