Espaces insécables – Sylvie Lainé

C’est avec grand plaisir que j’ai lu ce second recueil de nouvelles de Sylvie Lainé. Le premier recueil Le Miroir aux éperluettes m’avait laissé un gout de trop peu, me laissant sur ma faim. Je m’étais demandé quand est-ce qu’un autre recueil verrait le jour. Voilà qu’ActuSF exhausse mon vœu.

Bien que n’étant pas un grand fan des nouvelles (qui pour moi sont toujours trop courtes), j’ai découvert un style à la fois fluide et poétique, une science-fiction davantage axée sur les relations (humaines et extraterrestres) que sur la science elle-même. Sylvie Lainé à le chic pour mettre ces personnages dans un contexte qui ne dépayse pas le lecteur, mais qui le surprendra dans ses relations entre ses personnages. Je n’ai pas trouvé un texte aussi marquant que La Bulle d’Euze du recueil précédent. Mais les six textes qui sont réunis dans Espaces insécables sont une continuation du recueil précédent.

Carte blanche m’a particulièrement plu car la vie à bord d’une grande arche est régie par le hasard et par les cartes. Les habitants de l’arche sont obligés d’avoir d’autres partenaires, ce qui est un prétexte à de nouvelles rencontres que Sylvie Lainé nous détail parfaitement.

Le chemin de la rencontre est presque la suite de la nouvelle précédente dans laquelle un des personnages découvre des méduses qui parlent en dégageant des odeurs.

Partenaires est encore une de ces rencontre où des humains sont confrontés à un ordinateur un peu trop imaginatif. Cela bascule entre hilarant et dramatique.

La passe-plaisir se focalise sur des voyageurs temporels issus d’époques différentes qui décident de partir ensemble vers le futur.

Définissez priorités parle de télépathie et de mission spatiale en préparation pour un autre système solaire.

Subversion 2.0 est certainement la nouvelle que je préfère dans ce recueil. Que
ferait notre clone si on lui apprenait qu’il n’a plus qu’une semaine à vivre ?
C’est à la fois cocasse et mélancolique. Ça mériterait un court roman.

Dans l’ensemble Espaces insécables est bien équilibré et ravira ceux qui ont aimé le premier recueil. On peut regretter que ce soit trop court, qu’un livre de 300 ou 400 pages nous aurait parfaitement convenu. Mais ne gâchons pas notre plaisir. Grâce à ActuSF ont peut découvrir (ou redécouvrir) des perles qui méritent d’être éditées. Je n’ai qu’une seule question à poser : à quand le 3ème recueil de nouvelles  de Sylvie Lainé ?

Espaces insécables – Sylvie Lainé, ActuSF


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s