Spin – Robert Charles Wilson

Dans un avenir proche, le Spin, une fine membrane entoure la Terre et cache le soleil, la Lune et les étoiles. Au-delà de cette membrane le temps s’écouler beaucoup plus vite. Des centaines de milliers d’années s’écoulent alors que sur Terre seules quelques décennies ont passé. Pendant la journée une illusion de soleil apparait tandis que la nuit devient totalement obscure. C’est ce phénomène qui pendant une nuit va bouleverser la vie de trois enfants. Le livre les suit sur une période de trente ans. Il y a Jason et Diane, jumeaux du couple E.D. et Carole Lawton, et puis il y a Tyler Dupree, le fils de la bonne. C’est par ses yeux que le lecteur suit toute l’histoire.

Comme les satellites ne sont plus d’aucune utilité, E.D. Lawton qui est un scientifique, propose d’utiliser des ballons stratosphériques pour assurer les communications terrestres. Il met en chantier un réseau de ballons qui remplacera les satellites. En parallèle il participe à la création de Périhélie, un parastatal américain qui se charge du réseau mais qui a aussi pour fonction d’analyser le Spin. Il s’agit d’un équivalent à la NASA qui travaillera avec cette administration.

Jason, le fils d’E.D. est également un scientifique, voir un vrai génie, qui dirige Périhélie et qui supervise les missions d’exploration de Mars des sondes, puis l’envoi de bactéries pour terraformer la planète rouge, et enfin l’envoi de colons. Cent mille ans s’écoulent pendant lesquels une nouvelle civilisation verra le jour. Jason et E.D. s’affrontent sur la voie scientifique à suivre à Périhélie, pendant que Diane se marier et suit son mari dans une secte religieuse. Pendant ce temps Tyler devient médecin et rejoint Périhélie.

A chaque chapitre Robert Charles Wilson nous dévoile un peu plus d’informations sur les recherches entreprises pour comprendre le Spin. Il nous fait suivre pas à pas, les cogitations des scientifiques de Périhélie. En parallèle, il
nous dévoile les problèmes psychologiques de ses principaux acteurs (Tyler, Jason et Diane). Ce n’est pas une saga, mais c’est une vision très subjective des tourments des différents protagonistes. On est autant intéressé par les problèmes de conscience de Tyler que des projets scientifiques de Jason ou des difficultés qu’à Diane dans sa vie de couple. Le Spin est là, en toile de fond, et représente la première préoccupation du livre. Cette génération qui a grandi avec le Spin n’est pas vraiment optimiste sur son avenir, et l’anarchie et le chaos est de plus en plus présent sur Terre. Seul Jason semble être en mesure de voir un avenir radieux, et il s’y emploi du mieux qu’il le peut. Les martiens et les réplicateurs ont une grande importance dans l’avenir de l’humanité car  ils permettent de mieux comprendre notre univers. Seul l’existence des Hypothétiques (ceux qui ont créé le Spin) reste un mystère.

Tyler en temps que médecin assiste aux évènements les plus importants et nous  révèlent les plans de Jason ou de E.D. son père (la terraformation de Mars avec des bactéries, l’envoi de colons vers Mars, l’envoi des réplicateurs dont la technologie provient de Mars). Tyler, c’est le personnage central de l’histoire, qui n’est pas à proprement parlé un héros, mais plutôt un excellent médecin généraliste, qui se trouve au bon moment au bon endroit et qui aura à plusieurs occasions à faire preuve d’un sang froid professionnel pour sauver la vie de ses proches.

On ne peut s’empêcher d’avoir les mêmes craintes que lui tout au long de l’histoire. On vit ses moments de joie, de peine, ses aspirations ou le moindre de ses doutes. C’est en décrivant cet aspect humain plus que l’aspect technique, que Robert Charles Wilson a écrit un livre qui mérite largement son prix Hugo. Spin peut paraitre dramatique pour le lecteur. C’est probablement l’effet recherché par l’auteur. Mais quand on arrive à la fin du livre, on est heureux d’avoir vécu l’histoire à travers les yeux de Tyler Dupree et déçu de devoir quitter ce livre.

Spin est un excellent roman de science-fiction, qu’il faut lire absolument. On retrouve dans celui-ci un point commun avec certains autres livres de Robert Charles Wilson :  un évènement vient perturber le quotidien (voir les Chronolites ou Darwinia par exemple), Espérons que Axis, la suite de Spin, ne tardera pas à sortir chez Denoël Lunes d’encre.

Spin – Robert Charles Wilson (Denoël Lunes d’encre)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s