Mémoria – Laurent Genefort

On retrouve dans ce roman l’ univers des portes de Vangk bien connu des  lecteurs de Laurent Genefort. Cette fois-ci on suit un tueur professionnel qui  possède une étrange machine capable de transférer sa conscience dans le corps  de ses victimes. Pour abattre sa cible il emprunte le corps des proches de celle-ci  vant de la tuer. Seuls les grandes compagnies font appel à ses services  car ses honoraires sont très élevés. Il va de monde en monde remplir son rôle d’exécuteur, franchissant à plusieurs reprises les portes de Vangk.

Depuis près de cinq siècles il se transfère de corps en corps grâce à la machine  Vangk qui est l’ unique exemplaire dans la galaxie. Il atteint ainsi une forme d’immortalité. Mais il est aussi terrassé par des crises de souvenirs. Les siens?  Ceux de ses victimes? Crises qui mettent parfois en péril ses missions. Il ne  connaît pas son propre nom pas plus qu’ il ne sait d’ où il vient exactement.

Laurent Genefort arrive à nous faire suivre un personnage qui n’ a pas de nom et  qui nous explique l’ histoire à la première personne. Le roman est découpé en  trois parties distinctes, trois missions que le tueur accepte de remplir. Dans la première on découvre le personnage et sa manière de procédé pour exécuter ses victimes. Dans la deuxième partie on découvre ses doutes, ses angoisses, les  cauchemars qui l’ obsèdent. Dans la troisième partie le tueur découvre qui il est réellement et quelle est son objectif.

Cette dernière partie est une surprise pour le lecteur car Laurent Genefort ne révèle rien sur son personnage, si ce n’ est dans les 20 ou 30 dernières pages du roman. On est parfois étonné de découvrir que le tueur est rapidement  démasqué par des proches de la victimes ou des proches de celui dont il occupe le corps. On se dit qu’ après cinq siècles il est capable de se fondre dans le paysage ou de se faire passer pour son hôte. Et bien non ! Ce n’ est pas systématique, ce qui rend ses missions d’ autant plus difficiles.

Ce roman de 270 pages est écrit sur un ton vif et énergique. Il ne se perd pas en longues descriptions comme c’ est de plus en plus souvent le cas des pavés écrits aujourd’hui. Laurent Genefort va à l’ essentiel tout comme il l’ a fait pour ses romans précédents.

J’ ai trouvé qu’il y avait beaucoup de similitudes entre Mémoria et La mécanique du talion qui se passent dans le même univers. Les deux personnages principaux sont déterminés coûte que coûte à remplir leur mission. Dans Mémoria elles consiste à exécuter les contrats lancés sur des victimes tandis que dans la mécanique du talion, le personnage se venge sur toutes les personnes qui lui ont fait du mal.

Un livre de SF qui se laisse lire et qui est une excellente approche de l’ univers des portes de Vangk développé par Laurent Genefort.

MémoriaLaurent Genefort, éditions Le Bélial

Mémoria

Publicités

Une réponse à “Mémoria – Laurent Genefort

  1. Bonjour,cela fait quelques temps que je suit votre blog et que je note tout un tas de livres qui me font réver rien que par leur présentation. Alors, à mon tour de signaler un livre d’un nouvel écrivain qui, d’aprés ce que j’ai compris, vient juste de commencer à écrire et que j’ai découvert par hasard. Il s’agit de la série : "Dans les yeux d’Elisabeth" publié sur http://www.manuscrit.com . Contrairement à ce que le titre peut laisser penser, il ne s’agit pas d’un roman d’amour aussi simple que "je t’aime, moi non plus". L’intrigue devient rapidement compliqué et les tomes 3 et 4 sont plus que géniaux !Je pense que cet auteur à de l’avenir.A bientot, Olivier P.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s