Marouflages – Sylvie Lainé

Sylvie Lainé nous revient avec ce troisième opus toujours édité par ActuSF. Le marouflage consiste à appliquer une couche de colle sur un support et au dos d’une peinture pour renforcer cette dernière. Ici ce sont les différents opus édités par ActuSF qui forment la toile qui doit être marouflée pour en former une beaucoup plus grande. Je dirai qu’en temps que lecteur, il y a un peu de cette colle qui a débordé sur nous et qui nous scotche littéralement aux textes de  Sylvie Lainé. Ce livre contient trois nouvelles. C’est moins que les deux opus précédents, mais les textes sont plus longs, particulièrement la première nouvelle. En fait on garde le même nombre de pages que les deux livres précédents.

La préface de Joëlle Wintrebert nous explique que nous ne sortons pas indemne des nouvelles de Sylvie Lainé. C’est vrai qu’elle continue à nous éblouir dans un registre qui n’est pas évident, celui des nouvelles. Et le format proposé par ActuSF convient tout à fait à ce type de longueur.

Les yeux d’Elsa – Longue nouvelle qui nous compte les relations que peuvent avoir un homme et un dauphin femelle qui a été génétiquement modifié. La femelle possède des mains au bout de ses nageoires et à une IA implantée dans le cerveau, ce qui la rend beaucoup intelligente, avec pas mal de personnalité. On assiste ici à une relation professionnelle qui va donner lieu à une brève aventure entre un homme et un dauphin. C’est léger, c’est délicat, c’est sensible. Elsa la dauphine aurait pu s’apparenter à n’importe quelle femme. Elle vit les mêmes désirs, les mêmes doutes.

Le prix du billet – Le prix du billet nous raconte une rencontre sur un quai de  gare, qui ressemble à une méprise, mais qui finalement va perturber Hera  l’héroïne de l’histoire. Hera attend Peter son amoureux, et va finalement rencontrer Yata, une jeune femme qui va lui mentir et lui faire croire qu’elle est venue à la place de Peter. Sylvie Lainé revient ici sur un de ses thèmes favoris, qui est la rencontre entre deux personnes.

Fidèle à ton pas balancé – Nous conte l’histoire d’un homme frustré par l’absence de sa petite amie Lou. Il va la trompé et va devenir aide-soigneur pour les éléphants du zoo. C’est peut-être la nouvelle la plus faible de ce recueil. Je garde une préférence pour Le miroir aux éperluettes.

Espaces insécables était dans la continuité tout comme ce Marouflages. C’est toujours un plaisir de lire Sylvie Lainé, et cela ne se dément pas au fil des opus. Espérons qu’en 2010 il y aura un quatrième volume.

A conseiller aux lecteurs qui sont sous le charme des nouvelles de Sylvie Lainé. Et aux autres, je dirai : essayez, vous ne pourrez plus vous en passer !

Marouflages, Sylvie Lainé, ActuSF, 105 page, couverture de Gilles Francescano

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s