Voix du futur – Richard Comballot

Voici un recueil d’interviews. Celles de huit auteurs de science-fiction français  (Stefan Wul, Michel Jeury, Jean-Pierre Andrevon, Serge Brussolo, Jacques  Barbéri, Ayerdhal, Pierre Bordage et Maurice G. Dantec). L’éditeur, Les Moutons Electriques, continue d’étoffer sa « bibliothèque voltaïque » et nous propose ici un large panel d’auteurs issus de l’Hexagone.

Par curiosité, j’ai fait l’acquisition du livre en me disant qu’il me permettrait de découvrir des auteurs français que je n’ai jamais abordés. En fait, sur les huit auteurs présentés, j’en ai à peine lu deux (Wul et Bordage). Je devrais ajouter Jean-Pierre Andrevon avec son livre « Guerre des mondes ! » disponible dans la bibliothèque  Miroir des Moutons Electriques. Mais il s’agit d’une étude et non d’un roman. Dans une moindre mesure je devrais aussi y ajouter Ayerdhal pour sa collaboration avec Jean-Claude Dunyach dans « Étoiles mourantes ». Reste tout de même quatre auteurs que je n’ai jamais lus.

Les interviews de Richard Comballot sont très bien réalisées. Il a patiemment mis bout à bout plusieurs entretiens d’un même auteur pour nous présenter une image plus exhaustive de celui-ci. Il parcourt avec chacun d’eux la carrière, les principaux livres écrits, les objectifs, les goûts, mais aussi ce qui les a influencés. Chaque auteur donne sa vision de l’Imaginaire, mais aussi sa compréhension du
marché actuel. Par exemple, Ayerdhal explique pourquoi la science-fiction a reculé face à la fantasy. Huit portraits d’auteurs, huit facettes très réalistes, comme on aurait aimé les voir plus souvent.

En lisant ces interviews, ça m’a donné envie de lire « Le temps incertain » de Michel Jeury, jamais lu. D’une certaine manière ce recueil d’interviews m’a convaincu qu’il y avait encore des textes à lire.

Le seul reproche que je fais à ce livre, c’est le choix des auteurs très étalés dans le temps. Pourquoi n’y trouve-t-on pas Roland C. Wagner, Thomas Day, Gérard Klein ou Jean-Claude Dunyach ? Si on trouve un ancien comme Stefan Wul, il est logique d’y trouver aussi Gérard Klein. Il manque une certaine cohérence à ce recueil. Cela donne aussi l’impression qu’une partie des interviews est obsolète.

Néanmoins il s’agit d’un livre intéressant qui vient étoffer les essais déjà publiés par les Moutons Électriques. Pour bien faire ce livre ne peut rester isolé. Il lui faut une suite, voire plusieurs qui présenteront d’autres auteurs français. C’est en tout cas ce que je lui souhaite.

Si comme moi, vous n’avez pas lu un livre de chaque auteur, peut-être y trouverez-vous l’envie à travers ce recueil d’interviews.

Voix du futur, recueillis par Richard Comballot, Les Moutons Electriques, 2010, 414 pages, couverture de Daylon


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s