Le Volcryn – George R.R. Martin

ActuSF nous propose la réédition de « Le Volcryn » court roman de science-fiction (ou longue nouvelle) de George R.R. Martin. Entre thriller psychologique et space opera, ce livre a raflé le prix Locus en 1981.

Je n’ai jamais lu « Le trône de fer » de George R.R. Martin. Le seul livre que j’ai lu  de lui, c’est « Le voyage de Havilland Tuf », un autre space opera écrit sur un ton plus humoristique. J’ai donc abordé la lecture de ce Volcryn sans idée  préconçue, en me disant que je comblais un peu ma méconnaissance de l’auteur.

Le roman s’annonce comme une expédition aux confins de la galaxie, qui doit permettre de rencontrer cette race légendaire qui a un jour frôlé la Terre, les Volcryns. Une dizaine de chercheurs forment cette expédition commandée par Karoly d’Branin. Elle embarque à bord d’un vaisseau civil, l’Armageddon. Royd Eris, son capitaine, vit reclus dans ses propres quartiers. Personne ne l’a jamais vu. Il n’a aucun contact physique avec les passagers et sa seule manière de se manifester est sous forme holographique. Le temps passe et les membres de
l’expédition s’occupent comme ils peuvent. Parmi eux il y a Thale Lasamer un télépathe. Celui-ci détecte une présence dangereuse à bord du vaisseau. A partir de ce moment, l’expédition va se transformer en cauchemar. Les incidents vont se succéder et les morts également. Ce qui semblait être un space opera devient soudain un thriller sombre, effrayant, oppressant qui mènera à une horrible vérité. Et s’il y avait quelqu’un d’autre à bord du vaisseau ?

George R.R. Martin donne peu d’indices pour découvrir qui se cache derrière les événements dramatiques de cette histoire. En un peu plus de 150 pages il nous tient en halène jusqu’au dénouement finale dans ce livre aux allures paranoïaques. Et le Volcryn dans tout ça ? Et bien on le croise, mais il n’est que le prétexte à ce livre.

Si l’histoire est classique, la manière de la traitée, le style de George R.R. Martin rend celle-ci très intéressante. Entre « Vision aveugle » de Peter Watts, « Alien » de Ridley Scott et « 2001 l’odyssée de l’espace », ce court roman de science-fiction fera passer un bon moment.

Encore une fois, ActuSF nous propose un auteur qui a marqué de son empreinte la science-fiction et la fantasy. Après Vance et Silverberg, voici George R.R. Martin. Que de bonnes choses dans cette collection « Perles d’épice » chez ActuSF. Collection à suivre de près.

Le Volcryn, George R.R. Martin, ActuSF 2010, 155 pages, illustration de Lasth.


2 réponses à “Le Volcryn – George R.R. Martin

  1. Un bon petit thriller oppressant, je viens de l’achever (faut que j’écrive la chronique…) et j’ai passé un bon moment.

    • ActuSF a trouvé un format idéal pour ce genre de petit livre. Effectivement le Volcryn peut s’assimiler à un thriller, à de l’horreur, à du space opera. En tout cas un huis-clos qui ne dérange pas le lecteur et qui se lit rapidement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s