Aldébaran (intégrale) – Leo

À la fin de l’année, les éditeurs de bandes dessinées sortent souvent des intégrales. J’ai profité de l’occasion pour lire celle d’Aldebaran dessinée et scénarisée par Leo et éditée chez Dargaud.

L’intégrale reprend les cinq albums suivants :

1.       La catastrophe
2.       La blonde
3.       La photo
4.       Le groupe
5.       La créature

Pour une raison que j’ignore, ce cycle m’avait échappé ainsi que ceux qui suivent. Mais comme j’avais envie de combler cette lacune, j’ai fait le pas vers ce premier cycle des mondes d’Aldebaran. Et je ne le regrette pas ! Cette intégrale a été dévorée en une journée, le jour de l’an. Et quand j’en suis ressorti, j’étais triste de devoir quitter les personnages de celle-ci. Dans la foulée j’ai acheté les cycles Betelgeuse et Antares, que je dois encore lire. Tout comme je suivrai également Survivants, un nouveau cycle qui se raccroche à Aldebaran. Mais ça, c’est une autre histoire.

Tout ça pour dire que ce cycle de science-fiction  est très bien dessiné et imaginé par Leo. Les décors sont splendides. La faune et de la flore nous dépaysent vraiment et la qualité du dessin est exceptionnel. Ce qui ne gâche rien, c’est que Leo nous présente des personnages à fortes personnalités, qui vivent une aventure à laquelle on adhère en tant que lecteur. Aldebaran, c’est un monde et un univers cohérent qui piègent le lecteur, car une fois que ce dernier a commencé, il ne sait plus s’en détacher.

Et l’histoire dans tout ça ? A la fin du 22e siècle la colonie établie sur Aldebaran n’a plus aucun contact avec la Terre depuis près d’un siècle. Elle a évolué et essaimé sur un continent de la planète. L’histoire commence lorsqu’un Nestor échoue sur une plage et qu’en pleine mer se produit un événement inhabituel. On découvre les personnages de Kim Keller (13 ans) et Marc Sorensen (17 ans), qui vont être confrontés à l’apparition étrange de la mantrisse. L’arrivée de Driss un étranger qui met en garde le village contre la mantrisse, puis d’une journaliste, qui veut l’interviewer,  va précipiter les choses. La mantrisse va détruire le village et les habitants des deux jeunes adolescents. Ils vont devoir entamé un long périple qui devrait les mener jusqu’à Anatolie la capitale. Ce long périple s’étale sur les cinq tomes de cette intégrale et prendra cinq ans. Avec des péripéties inattendues pour les deux adolescents qui vont beaucoup murir. En chemin ils rencontreront Alexa, la compagne de Driss, qui comme ce dernier partage un secret concernant la mantrisse, mais aussi un secret lié à leur passé.

À travers de merveilleux paysages habités par des animaux plus étranges les uns que les autres, on découvre une colonie qui n’est pas vraiment libre. L’autorité a des allures de dictature et une forme de fanatisme existe dans les instances policières. Le fait d’aider Alexa et Driss fait des deux adolescents des personnes recherchées par les instances policières. Ils seront traqués, trahis, emprisonnés, libérés et courront des dangers.

Alexa et Driss ne sont pas originaires d’Aldebaran. On découvre qu’il s’agit de deux terriens qui ont une durée de vie supérieure à celle des colons. Cette longévité est liée au mystère de la mantrisse. Ce que nous révèle le cinquième et dernier tome du cycle. C’est aussi le moment où un vaisseau terrien arrive sur Aldebaran.

De la science-fiction de qualité et une aventure palpitante. Une très belle histoire avec des personnages hauts en couleur, et une intrigue soutenue tout au long de cette intégrale. Je comprends mieux l’engouement pour ce cycle. J’espère qu’en 2011 Beltelgeuse, sera aussi réédité en intégrale.

À tout lecteur qui voudrait s’essayer à ce cycle, je lui conseille de directement acheter l’intégrale plutôt que les cinq tomes séparément, car après avoir lu le premier il aura de toute manière envie de lire les quatre autres. Ce cycle est vraiment excellent.

Aldébaran intégrale, Leo, Dargaud, 2010, 264 pages


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s