McSweeney’s – anthologie d’histoires effroyables

C’est un peu par erreur que je me suis retrouvé à lire ce livre. En réalité, j’attendais la sortie chez Folio de « La jeune détective » de Kelly Link. Je me suis rappelé que dans la « méga-anthologie d’histoires effroyables » (sorti chez Gallimard), une nouvelle de Kelly Link se trouvait dedans. Malheureusement dans cette version Folio la nouvelle est passée à la trappe en même temps que les nouvelles de Neil Gaiman, Stephen King ou Michael Crichton. On passe de 21 nouvelles en grand format à 9 nouvelle en version de poche. Ce qui fait un peu beaucoup. On trouvera les nouvelles suivantes :

Les abeillesDan Chaon : Un homme se remémore son adolescence parce que son propre fils se réveille chaque nuit en hurlant de douleur. Il reçoit le message d’un mort qui a brûlé dans une maison. Nouvelle mystérieuse et dramatique.

Le généralCarol Emshwiller : Chasse à l’homme. Un général en fuite nous relate son passé, jusqu’à ce qu’il soit repris. Histoire sombre par son ton.

Sinon, le chaosNick Hornby : voilà une nouvelle plus dans le style de Stephen King. Un adolescent achète en occasion un magnétoscope. La particularité, c’est qu’il peut enregistrer des émissions sans utiliser de cassette vidéo. Il permet même de passer en accéléré des émissions qui sont en direct ! Mais surtout de découvrir que la fin du monde n’est pas loin, et qu’en parler à la fille qu’il aime est le meilleur moyen de se l’accaparer.

Le sceau de ChuckChris Offutt : Ah ! Enfin une nouvelle de science-fiction dans laquelle on parle de théorie quantique, de pont Einstein-Rosen, de voyage dans le temps. Il faut juste « gnoquer » pour être dans le coup !

L’affaire du canary naziMichael Moorcock : L’histoire se passe en 1931, dans l’entourage du führer. Un détective anglais est amené à résoudre le meurtre de la nièce du führer, car ce dernier ne veut pas faire appel à la police allemand. On est en pleine uchronie.

La danse des espritsSherman Alexie : Pour le FBI, 200 tombes ont été pillées et mises à sac. En réalité un petit malin ressuscite les soldats du 7ème régiment de cavalerie. Mais qui donc s’intéresse à la résurrection du général Custer ? Je me le demande.

Derniers adieuxHarlan Ellison : Dans l’Himalaya, un homme qui a été recueilli se retrouve un jour face à un ancien joueur de baseball. De quoi pensez-vous qu’ils vont parler ? Pas de science-fiction, c’est certain.

Note sous AlbertineRick Moody : La plus longue nouvelle de cette anthologie parle d’une drogue, l’Albertine, qui permet de revivre le passé. Un journaliste doit enquêter sur le sujet dans un Manhattan en partie dévasté. On approche ici les thèmes de Philip K. Dick.

L’agent martien, roman d’aventures planétaireMichael Chabon : Uchronie dans laquelle l’Amérique est encore un territoire anglais. La reine victoria règne sur le pays. L’histoire se passe en 1876 et met en avant deux enfants de traitres à l’empire. Le titre de la nouvelle n’a rien à voir avec son contenu.

Cette anthologie n’a rien d’effroyable. C’est parfois bien écrit, mais le lecteur de science-fiction et de fantastique n’y trouvera pas vraiment son compte. Je dirai donc qu’il s’agit d’une demi-anthologie qui m’a à demi convaincu.

McSweeney’s anthologie d’histoires effroyables, Folio, 2011, 374 pages, illustration de Sam Van Offen


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s