Dimension Galaxies – Jean-Claude Dunyach et Stéphanie Nicot

Rivière Blanche nous propose une sélection de nouvelles francophones issues du magazine Galaxies. Cette anthologie est présentée par Jean-Claude Dunyach et Stéphanie Nicot. En un peu moins de 400 pages, on a droit à un panel d’auteurs contemporains qui ont apporté leur contribution au magazine entre 1996 et 2007.

Je ne me suis intéressé au magazine que depuis qu’il a ressuscité, c’est-à-dire après la période correspondant à cette anthologie. Je lis en général tout, sauf les nouvelles ! C’est donc l’occasion pour moi de rectifier le tir en me focalisant davantage sur les textes écrits par des auteurs francophones. Galaxie (sans « S »), c’est aussi le magazine que je lisais dans les années 70, à la recherche de textes de Frederik Pohl, Jack Williamson ou Jack Vance.

À travers 15 textes écrits par des auteurs pas toujours très connus du grand public, l’anthologie brosse un portrait de la science-fiction francophone de ces deux dernières décennies. Certains auteurs ne s’en sortent pas trop mal.

On a d’abord droit à une préface de Jean-Claude Dunyach et Stéphanie Nicot, qui nous font l’historique de Galaxies.

Thierry LEVY-ABEGNOLYPartage. Nouvelle qui fait froid dans le dos. Lorsque deux médecins se retrouvent seuls sur une base martienne, sans aide, attendant des secours qui mettront des semaines à arriver, ils n’ont d’autre recours pour survivre que de se manger entre eux !

Sylvie LAINÉUn signe de Setty. Sylvie reste égale à elle-même. Avec cette nouvelle qu’on a pu précédemment relire dans Le miroir aux esperluettes, on découvre le petit monde de Léa, univers virtuel, adapté par son ami Franck. On découvre une IA qui a des origines extraterrestres. Le face à face humain et IA est admirablement décrit par Sylvie.

Richard CANALhttp://www.starsong.cs. L’auteur a décidé d’utiliser tous les termes informatiques qui lui venaient à l’esprit, ainsi que des noms du domaine. L’informaticien que je suis n’y a vu que de la poudre aux yeux, surtout que les deux premiers tiers de la nouvelle sont facultatifs. Il manquait juste Bill et Steve à cette histoire. Dommage.

Michel JEURYLa Bonne étoile. Nouvelle sobre de Jeury, qui nous conte un pèlerinage. Celui de jeunes qui partent pour les étoiles.

Claire BELMAS & Robert BELMASBergère ô. Les auteurs nous emmènent dans un Paris futuriste sous les eaux, où la tour Eiffel existe encore. Ulysse, le capitaine Nemo, le Hollandais Vanderdecken rencontrent une IA nommée Cynthia. Original de mélanger des personnages appartenant à des époques différentes.

Marie-Pierre NAJMANUne Voix dans sa cité-mémoire. Étrange et originale nouvelle, dans laquelle on assiste à un voyage dans sa propre mémoire. En quelques jours, plusieurs décennies vont passer. Le sujet est admirablement traité.

Jean-Pierre ANDREVONIl y a toujours une seconde chance. L’écriture d’Andrevon est un vrai régal, mais sa nouvelle est inutilement longue. Nous raconter le quotidien d’un grand nombre de personnages n’invite pas le lecteur que je suis à vouloir aller jusqu’au bout. Et pourtant, c’est ce que j’ai fait, car dans le dernier tiers de cette nouvelle l’histoire est enfin expliquée. Et cette bonne vieille Terre sur laquelle nous vivons a droit à une seconde chance.

Fabien TOURNELGrandeur et décadence d’une valeur boursière. Aujourd’hui on est un joueur de football qui a de la valeur. Demain, on n’est plus rien. Histoire de sport et de valeur boursière. Je n’ai pas accroché.

Francis VALÉRYBwana Robinson. Voilà un humain qui se retrouve coincé sur une planète avec un vaisseau en panne. Il rencontre un extraterrestre qu’il veut faire travailler pour lui. Mais celui qui commande n’est pas celui qu’on croit. Un brin d’humour pour une nouvelle classique.

Frank ROGERLa Guerre au vingt heures. Suivre une mission de commando via une chaine de télé. Cette nouvelle n’est plus vraiment de la science-fiction, mais correspond bel et bien à la réalité.

Jean-Baptiste CAPDEBOSCQPêche à la mouche. Mission de sauvetage dans l’espace. Un vaisseau qui dépasse son orbite. Science-fiction classique.

Jean-Jacques GIRARDOTSur le seuil. Et si on était une incarnation de soi ? Déjà mort, mais ressuscité, avec la possibilité de vivre ou de se supprimer. Nouvelle originale, bien qu’un peu courte.

Serge LEHMANPanique sur Darwin Alley. Un canular sur les soucoupes volantes. Et derrière tout ça, des dépenses énergétiques, et des émissions télévisées. Pas mal, mais un peu court.

Serge DELSEMMELa Porte étroite. J’ai adoré ! Échange de courrier entre un nonce apostolique et un ministre des affaires étrangères. Le pape doit bientôt faire une visite dans le pays du ministre, mais le problème c’est qu’il a dans ses bagages une drôle de bestiole d’origine extraterrestre, et que la loi du pays ne permet à cette dernière de pénétrer. Cela commence sérieusement, mais ça se déride au fil des mails qui sont envoyés. Un petit bijou d’humour.

Olivier PAQUETSynesthésie. La porte des étoiles, vous connaissez ? Et si cette porte était dirigée par une IA ? Et bien, cela donne une excellente nouvelle dans laquelle la civilisation humaine est face à un ennemi qui veut franchir cette porte, mais n’y parvient pas. Cette nouvelle mériterait un développement sous forme de roman.

Les anthologies francophones, ce n’est pas à proprement parlé mon genre de prédilection. Mais avec l’idée de combler mes lacunes, j’ai abordé cette anthologie de manière neutre. Comme je le dis plus haut, il s’agit d’un panel d’auteurs qui ont été publiés dans le magazine. Ce n’est pas nécessairement ce qu’ils ont fait de mieux (pour certains), mais cela donne une bonne idée de la science-fiction de ces deux dernières décennies. Dans l’ensemble, j’ai bien aimé cette anthologie.

C’est un recueil bien équilibré, qui ne reprend pas tous les ténors de la science-fiction francophones. Mais fait voyager le lecteur dans l’espace, dans le temps, ou tout simplement au fond de sa mémoire. Pas mal !

Dimension Galaxies, Jean-Claude Dunyach et Stéphanie Nicot, Rivière Blanche, 2011, 406 pages, couverture de Gilles Francescano

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s