Jour de chance pour les salauds – Amy Shark

Je vous rassure tout de suite ! Amy Shark n’est pas un nouvel auteur. C’est Annette Luciani qui a décidé d’utiliser ce pseudo. J’avais aimé sa nouvelle « La maison amoureuse » dans l’anthologie « Les mondes de Masterton » dirigée par Marc Bailly. Et j’avais envie de continuer à lire des textes d’Annette Luciani. Voilà qu’elle propose non pas une nouvelle, mais un roman court qui sera suivi de deux autres.

Jour de chance pour les salauds tient du polar. Un polar qui se passe dans un futur indéfini, où un virus créé par les humains a décimé une partie des plantes, et par extension une partie de l’humanité. L’histoire se passe donc dans un « quelque part » qui inclut les villes de Maskette, Vignole et Petipas. Ne me demandez pas où ça se trouve, car moi-même j’aimerais le savoir !

On pourrait donc penser que ce livre tient de la science-fiction. Si on veut. En réalité il a des allures fantastiques qu’on découvre au fil de la lecture. Et en fin de compte, on doit bien reconnaitre que c’est bel et bien du fantastique, dans lequel Annette Luciani … pardon ! Amy Shark excelle.

Jour de chance pour les salauds va nous confronter à une enquête policière dans laquelle un serial killer est un membre de la police. Si dès les premières pages, Amy Shark nous le révèle, c’est parce qu’elle a décidé de nous présenter le personnage sous un aspect particulier. Ce flic véreux, Kevin Kowinski, est particulièrement dangereux, sans scrupules, et surtout dénué de toute compassion pour ses proches. Le livre montre comment un salaud de ce calibre arrive à ne pas se faire identifier et pourchasser. L’homme est particulièrement retors et n’hésite pas à violer et tuer, puis balancer le corps depuis un train. Il est aussi très cruel, et les scènes violentes sont au rendez-vous dans ce livre qui fait à peine 114 pages.

Le ton, le rythme imposé par Amy Shark font qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Au contraire, le temps passe trop vite. Et quand on arrive à la fin de ce court roman, on est déçu de ne pas déjà avoir la suite sous la main. C’est là que l’objectif de l’auteur est pleinement rempli. Ce polar fantastique est excellent. Dans sa construction, on pourrait presque l’assimiler à un film (ce qui ne devrait pas poser de problème). Oui, le livre fait penser à un de ces multiples films fantastiques ou d’horreur dans lesquels il y a des scènes spécialement présentes pour captiver l’attention du spectateur habitué au genre. Histoire qui se termine par une fin qui laisse délirer l’imagination de chacun.

Je ne vais pas révéler les différents tenants et aboutissants de cette histoire, mais sachez que c’est bien ficelé et que si vous le lisez, vous attendrez la suite. Et une suite, il y en aura deux, puisque ce livre est le début d’une trilogie. Et l’auteur m’a annoncé que le troisième tome serait fantastique. Hum… des bonnes choses en perspectives. Mais combien de fois dormir pour la suite ?

Jours de chances pour les salauds porte bien son nom. Bien que personnellement j’aurais mis le titre au singulier. Et en matière de salaud, Amy Shark nous en présente un tout particulièrement doué dans ses œuvres malfaisantes. Il ravira les amateurs de serial killer dans la nature. Ici, ce sera dans un futur improbable où l’homme a voulu jouer à l’apprenti sorcier sur le plan génétique et a échoué. Le résultat, trois petites villes qui subsistent, reliées entre elles par les chemins de fer. Et autour, des dormants qu’on peut qualifier de zombies. Oui, ce sont des zombies, dont quelques un travaillent pour les forces de l’ordre. Leur principal soucis, c’est se sustenter.

Ce roman est très bien écrit. Il va droit au but et touche directement le lecteur. Pas d’échauffement, pas de mise en condition, l’auteur entre directement dans le vif du sujet et mène son histoire tambour battant, jusqu’à une fin qui n’est peut-être pas celle espérée par le lecteur. Mais qui à coup sûr, trouvera une suite dans deux autres romans. Un petit roman marquant et addictif. Si vous avez aimé la nouvelle d’Annette Luciani dans l’anthologie sur Masterton, alors vous allez aimer ce Jour de chances pour les salauds d’Amy Shark. C’est le même auteur !

Jour de chance pour les salauds, Amy Shark, Société des écrivains, 2012, 114 pages

jdcpls

6 réponses à “Jour de chance pour les salauds – Amy Shark

  1. Voilà un livre qui me paraît tentant ! Juste dommage pour le nombre de pages : payer pour un livre si court, je suis réticent…

    • Le livre vaut la peine. Et ce n’est pas parce que c’est une amie qui l’a écrit, que je le dis. Le livre coûte 12€, Paul.

    • La crise, la crise… Le dictionnaire des Roucasseries a beaucoup de pages et ne doit plus couter très cher si vous préférez.😉 12 Euros pour une centaine de pages fantastiques et une couverture superbe, c’est donné ! Haha

  2. Je l’achèterais bien en numérique (6 €) : sa petite taille est un bon test pour m’habituer à une liseuse…

    • J’ai donné ma liseuse. J’ai remarqué que je lisais 3 fois plus lentement. Je suis donc revenu au bon vieux livre papier.
      En ce qui concerne le livre, l’auteur étant une amie, tu la trouveras aussi sur ma page FB.

  3. Moi, je suis ravie qu’il plaise… et je suppose qu’il ravira aussi les lectrices car on le sait les femmes aiment bien les salauds!😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s