Harry Dickson, la maison borgne – Brice Tarvel & Christophe Alvès

Voici enfin le retour d’Harry Dickson en bande dessinée, sous la plume de Brice Tarvel et le crayon de Christophe Alvès. On avait précédemment eu le tandem Zanon & Verhaegen très Blake et Mortimer, et le tandem Nolan & Roman qui nous avaient proposé un Harry Dickson proche des fascicules.

On retrouve le détective de Baker Street et son fidèle collaborateur au cœur d’une histoire de fantômes. Histoire dans la plus pure tradition des Harry Dickson qu’écrivait par Jean Ray.

Brice Tarvel n’est pas un inconnu, ni dans le monde de la BD ni dans le monde de l’imaginaire. Il a déjà signé quelques aventures d’Harry Dickson parues aux éditions Malpertuis. Avec lui, on retrouve un Harry Dickson cohérent, intelligent, accompagné d’un Tom Wills déterminé à en découdre avec le mal sous toutes ses formes.

Christophe Alvès concrétise les histoires de Brice Tarvel, par un dessin soigné et très réaliste (ce qui est un euphémisme en fantastique). Il passe indifféremment d’une scène glauque à une scène d’action, avec une découpe qui permet de garder un certain rythme. Les personnages sont bien campés, les couleurs sont judicieusement bien choisies par Alvès. Dans son ensemble, un bel album sur le plan graphique. Pour un premier essai, c’est réussi.

Et l’histoire. Deux fantômes dans deux fioles qui vont se briser à tour de rôle. Deux brigands qui vont donner du fil à retordre à la police, mais aussi à Harry Dickson. Une maison hantée par ces fantômes, qui se transforme petit à petit en navire. Ça, c’est vraiment très original. Le fantôme qui a peur du noir, je n’y ai pas cru un seul instant. Par contre, capturer l’âme des fantômes pour les placer dans des poules… pourquoi pas ? J’aurais aimé qu’elles se fassent manger à la fin de l’histoire. Mais les deux auteurs en ont décidé autrement en laissant planer un doute à la dernière page. Bien joué !

Dans l’ensemble, un premier tome réussi, amusant, intriguant, attendu par ceux qui comme moi aiment les histoires d’Harry Dickson. Une bande dessinée qui en appelle d’autres, car on peut supposer que les deux compères ne vont pas en rester là. Et donc, une suite très attendue. Beau travail !

Harry Dickson T.1, La maison Borgne, Brice Tarvel et Christophe Alvès, éditions Grand West, 48 pages, 2014

Harry Dickson

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s