Le secret de Monalisa – Murielle Lona

Nouvelle petite incursion dans la littérature belge avec « Le secret de Monalisa » le roman de Murielle Lona. Au menu, un vent de fraicheur, une pincée d’aventure et de sagesse, de la poésie, et une part de mysticisme.

On pourrait s’attendre à un roman sentimental, mais il n’en est rien. On découvre Lona Sampai, l’héroïne belge de ce roman, en voyage en Inde. Sur son chemin, elle croise le professeur Dharma, un astrologue, un sage érudit qui va la conseiller. Il y a aussi Herschel, ce Sud-Africain qui veut lui donner rendez-vous à Delhi et l’emmener voir le Taj Mahal. Il y a aussi Ngayang, la belle Tibétaine qui achète des coquillages. Et puis il y a la rencontre avec Amma « la mère ». Et il y a enfin Sam le saxophoniste, qui ne lui est pas indifférent.

Le roman est parsemé de rencontres qui vont doucement influencer le comportement de Lona. Par petite touche, pierre après pierre, énigme après énigme, mystère après mystère.

J’ai eu quelques difficultés, car je n’adhérais pas aux jeux de mots et anagrammes qui sont censés former d’autres mots (VER, REV, SILVER, LONA, SAM, MONALISA, 201). En tant qu’informaticien, je ne voulais pas être confronté à une séance de numérologie. Après la lecture d’un livre sur Alan Turing, mon esprit cartésien refusait ces jeux de mots et j’ai souvent passé ceux-ci pour me concentrer sur l’histoire.

La lecture du livre a parfois nécessité de chercher une définition sur Internet. Qu’est-ce qu’un bachert ? Avant de lire ce livre, je n’en avais aucune idée. Heureusement, l’auteur nous explique que c’est l’âme sœur. Le roman est parsemé de détails historiques, philosophiques, religieux liés à l’Inde. On voit que l’auteur aime cette région du monde et la manière de penser qui la caractérise. Cela peut souvent surprendre les lecteurs. Ce n’est pas seulement découvrir une nouvelle histoire, c’est aussi explorer des voies qu’on n’avait jamais empruntées auparavant en tant que lecteur. Il suffit donc de suivre le guide qu’est Murielle Lona. Elle n’hésite d’ailleurs pas à éclaircir chaque détail, chaque concept, chaque idée du roman. De temps en temps, elle fait référence à Wikipédia, ce qui donne un air plus pédagogique à l’histoire. Je me pose des questions sur certaines anecdotes du roman. Je pense par exemple à Lekha qui devient une secrétaire de Gandhi. Est-ce vrai ou Murielle Lona a imaginé la scène ? En tout cas, cela donne envie d’y croire. Il y a aussi des moments inattendus, comme les références à Marc Levy et Guillaume Musso, ou l’interview de Marilyn Monroe. Amusant pour le lecteur que je suis.

Le style de Muriel Lona reste fluide, léger. Les scènes s’enchaînent rapidement, et les échanges épistolaires sont là pour maintenir ce rythme. Pas de lourdeur dans les textes, même lorsque l’auteur se transforme en pédagogue. Le dépaysement permanent peut inciter à parfois relire certains mots ou noms dont la prononciation ne nous est pas familière en Europe.

J’aurais aimé lire ce livre dans de meilleures conditions. Les événements personnels ont fait que la lecture a été morcelée à travers le temps, et qu’il m’a fallu revenir sur certaines parties du livre pour reprendre le cours de la lecture. C’est indépendant du livre et de son auteur. C’est moi qui ai été fréquemment interrompu dans mes lectures. Ce qui fait que la chronique apparait tardivement.

Ceci dit, j’ai aimé ce dépaysement et ce style qui est propre à Murielle Lona. D’un côté, on assiste à une quête du bachert de l’héroïne, et de l’autre l’Inde et ses mystères viennent perturber le lecteur au fil des pages. Pour davantage entrer dans son univers littéraire, Muriel Lona a ajouté plusieurs poèmes. Quand on arrive au bout du roman, on ne peut s’empêcher de penser que l’héroïne n’est autre que la romancière qui a écrit le livre. Il y a tellement de similitudes entre les deux qu’elles ne peuvent faire qu’un. À l’occasion, je poserai la question.

En tout cas, c’est un beau voyage initiatique et un bon moment de lecture. Il me tarde de rencontrer l’auteur lors d’un prochain événement culturel.

Le secret de Monalisa, Murielle Lona, édition Avant-Propos, 320 pages, 2015

Le secret de Monalisa - Murielle Lona

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s