L’exilée – Virginie Vanos

Dans le cadre de mon exploration de la littérature belge, j’avais précédemment lu et chroniqué « Le spectateur » de Virginie Vanos. Livre que j’avais beaucoup apprécié, qui mélangeait passion, romance et tragédie. La fin du livre était imprévue et laissait les lecteurs sur leur faim. C’était un choix de l’auteur.

Heureusement, Virginie Vanos a écrit un second roman « L’exilée » qui est la suite du spectateur. Cette fois-ci, c’est à travers les yeux de Marek un jeune pédiatre, meilleur ami d’Axel le personnage principal du livre précédent, que le lecteur découvre cette nouvelle histoire. En fait, c’est la suite logique et inattendue, sauf peut-être dans la tête de l’auteur qui avait probablement envisagé cette suite. Les questions que le lecteur pouvait se poser dans le premier livre trouvent enfin leurs explications. Mais pour aboutir à ces réponses, il faut suivre la quête de Marek.

Après le décès d’Axel, Alexandra, la femme qu’il aime a complètement disparu. Marek, son meilleur ami décide de retrouver la trace d’Alexandra. Est-elle décédée ? A-t-elle fui ? Et si oui, où ? Avec ses collègues et amis, Marek va remonter un chemin de piste pour retrouver la trace d’Alexandra. Cela va le conduire aux quatre coins du monde, avec l’espoir de rencontrer l’amour de son meilleur ami. Mais les choses ne sont pas si faciles que cela, et le chemin est pavé d’incertitudes, de faux espoirs, de déceptions, qui devraient démotiver Marek. Heureusement, il n’en est rien. L’abnégation dont il fait preuve pour retrouver la belle est à la mesure de l’intrigue du roman. Marek doit concilier sa vie professionnelle à l’hôpital et ses voyages fréquents liés à sa recherche. C’est donc de manière espacée dans le temps qu’il va partir à la recherche d’Alexandra.

On pourrait trouver bizarre qu’un meilleur ami soit prêt à parcourir le monde pour retrouver une femme qui ne lui est pas destinée. Mais c’est là tout le mystère de ce livre qui révèle les sentiments du jeune pédiatre. Va-t-il trouver cette femme ? Je laisse le lecteur découvrir la réponse.

Toujours écrit dans le même style que le précédent livre, c’est-à-dire des chapitres courts qui donnent un certain rythme à l’histoire, ce live dévoile les sentiments de Marek autant que ceux d’Alexandra au moment où elle connaissait Axel. Il y a une approche psychologique détaillée des personnages, que Virginie Vanos aime montrer au lecteur. On reconnaît sa manière d’écrire, concise et limpide.

Ce livre termine l’histoire de manière concluante. Mais si le lecteur est plus rassuré que dans le premier livre, il peut toujours se poser des questions sur cette fin apaisante. Que devient Alexandra ? Je pose la question, car si un jour Virginie Vanos décide d’écrire une suite pour ce personnage, ce sera avec plaisir que je lirai.

L’intrigue tout au long de roman ne trouvera son explication que dans les dix dernières pages, après un long périple pendant lequel le lecteur découvre les attentes du personnage principal en quête de la petite amie de son meilleur ami. Si les doutes, les inquiétudes, et les sentiments sont au cœur de cette histoire, le lecteur doit rester attentif aux surprises prévues par l’auteur.

L’exilée est donc un roman court qui peut se lire de manière indépendante, mais pour lequel je conseille de lire le spectateur auparavant. En 125 pages, l’auteur nous emmène en Suisse, à Bali, en Turquie et au Mexique. Virginie Vanos a un gout certain pour le voyage, le dépaysement, les rencontres. Un gout qui doit tenir aussi au fait qu’elle est modèle et est habituée à se déplacer dans ces lointaines contrées dans le cadre de sa profession. À lire certainement.

L’exilée, Virginie Vanos, Edilivre, 125 pages, 2016

L'exilée - Virginie Vanos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s