Archives de Catégorie: Médiéval

Game of thrones (saison 2)

La saison deux du trône de fer est enfin disponible en coffret DVD (ou Blu-Ray). Cinq DVD comprenant deux épisodes et un bonus. Format identique à la saison un.

Game-Of-Thrones 1

Cette deuxième saison reprend l’histoire où elle s’était arrêtée. La guerre entre les Starks et les Lannisters bat son plein. Ned Stark n’est plus, et ce sont donc ses enfants et sa femme qu’on suit de près. A ce conflit, s’ajoute une guerre de succession entre héritiers du roi Barathéon. Chacun des quatre prétendants se voit assis sur le trône de fer. Ils ont bien du courage car ce trône n’a rien de confortable. Et il y a toujours Deneris qui suit sa quête et espère pouvoir trouver un bateau pour rejoindre Westeros. Elle aussi veut être assise sur ce même trône. Ce qui fait un peu trop de monde pour une seule place. Seuls les Starks ne veulent pas s’en emparer. Leur seul but est de faire tomber la maison Lannister, et ainsi briser sa tyrannie.

Si cette saison se laisse regarder facilement, le spectateur doit tout de même faire un effort de mémoire, car les différents protagonistes de ce conflit sont enfin connus.

game-of-thrones 2

Si comme moi, vous avez dévoré la saison un, ne vous étonnez pas qu’il en sera de même avec la saison deux. On a droit à dix épisodes de cinquante minutes. Il m’est arrivé d’en regarder quatre en une fois, ce qui rend aussi la compréhension de l’histoire plus facile. On se souvient plus facilement d’un événement qu’on a vu dans les heures précédentes. Sur chaque DVD, on a droit à un bonus, qui est en somme une partie du making of de la série.

Games of throne reste la référence en matière de série TV de fantasy (et de roman). On a droit à une excellente histoire, des personnages bien campés, une interprétation parfaite, et un univers de fantasy qui est cohérent. Ici, pas de surenchère d’effets spéciaux, si ce n’est pour les paysages dans lesquels évoluent les personnages. Les bébés dragons sont bien présents, ainsi que les morts-vivants de l’autre côté du mur. On a aussi droit à des personnages qu’on aime ou déteste. Je pense que Tyrion Lannister fait l’unanimité en tant que personnage le plus intéressant. Par contre, Geoffrey est vraiment un sale de con de roi, qui reçoit régulièrement des baffes. Aria est la plus futée des Starks, et ce qui lui arrive est assez original. Deneris est la kalisee qu’on aimerait voir arriver à Port-Royal. Au début de la saison un, on a eu l’impression que c’était une blanche colombe, manipulée par son frère. En fait, il n’en est rien. Elle s’est forgée une personnalité intéressante à bien des égards. La sorcellerie fait un peu plus son apparition au côté de Stanis et de Deneris.

game-of-thrones 3

Une deuxième saison à conseiller à ceux qui ont aimé la première, ou tout simplement à ceux qui aiment les livres de George R.R. Martin. Il n’y a pas à dire, le trône de fer est un grand cycle de fantasy. Une référence du genre. Le cycle n’a rien à voir avec le seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, qui date d’une autre époque. Le cycle de Martin est plus sombre, mais plus contemporain dans le style d’écriture. Et la série télé respecte complètement celui-ci. Bien sûr, il existe des différences par rapport aux livres, mais l’esprit du cycle est respecté. Et George R.R. Martin est lui-même impliqué dans cette série à travers l’écriture de scénario.

Si vous n’avez pas encore vu le trône de fer, comblez vite cette lacune. Pour les autres, je vous invite à passer une dizaine d’heures à Westeros. Quand vous arriverez au bout de cette deuxième saison, vous n’aurez qu’une envie : voir la troisième saison qui vient à peine de démarrer sur la chaine HBO.

Game of thrones saison 2, 2013, coffret 5 DVD + bonus

   Game-of-Thrones-Saison-2

Publicités

La perle d’éternité – Céline Guillaume

Après le tumulte d’un livre de science-fiction, j’avais envie de lire un roman court, qui me sortirait d’un genre que je ne connais que trop bien. En général, j’alterne fantastique, fantasy et science-fiction. Et je m’étais promis de lire un livre de Céline Guillaume, en particulier son roman « La perle d’éternité » dans son édition Lokomodo. Le roman est complété par d’autres récits fantastiques, ce qui fait de ce livre un excellent recueil de nouvelles.

La perle d’éternité met en scène Blandine, une jeune archéologue qui a perdu son fiancé Julien. Plutôt que de se laisser abattre par les événements, Blandine continue les recherches archéologiques commencées par son fiancé. Elle est l’invitée du château d’Aube-Croix, et fait la connaissance de son propriétaire, l’étrange Charles Cornier. Il l’incite à continuer ses recherches archéologiques, car cela donnera plus de valeur au château s’il veut le revendre.

Blandine va vivre des événements étranges, qui vont l’amener à s’intéresser à Albérède d’Aunis, une châtelaine qui a été emmurée vivante au moyen-âge. Cela va commencer par une bague qui va se retrouver à un de ces doigts, un petit matin lors de son réveil. Elle va voir des fantômes et assister à des phénomènes surnaturels. Une visite nocturne dans un passage secret du château va lui faire découvrir l’histoire d’Albérède. Le châtelain actuel qui va la surprendre dans son exploration nocturne va lui demander d’arrêter celle-ci. C’est alors qu’on constate que l’homme est étrange, et que lui comme elle a un lien avec ce passé médiéval. On pourrait parler ici de réincarnation à travers les âges. Apprendre qui est Albérède, c’est apprendre sur elle-même.

Malgré une histoire très intéressante, pleine de mystère et de magie, c’est vers Blandine et vers l’ambiance mise en place que notre attention est attirée. Céline Guillaume a un talent certain pour rendre ses personnages attachants (ou repoussant comme on le verra dans les nouvelles qui suivent) et à créer un climat empreint de mystère qui ravira le lecteur.

Le thème principal de cette histoire, c’est l’amour à travers le temps, au-delà du temps. Un amour qui se répète à diverses époques avec des personnages qui se sont réincarnés.

Je ne cache pas que cette histoire m’a tellement intrigué que j’ai cherché Aube-Croix sur le Web et que j’en suis arrivé à la conclusion que l’endroit est sorti tout droit de l’imagination de Céline Guillaume. Roman court ou longue nouvelle, je laisse le lecteur décidé. Dans tous les cas, c’est un excellent texte qui ravira les amateurs de fantastique médiéval.

Le titre du livre est « La perle d’éternité et autres récits fantastiques ». On a donc droit à 14 textes supplémentaires qui viendront prolonger le climat mystérieux et magique dans lequel Céline Guillaume nous a plongé.

« Au bout du chemin » nous emmène dans une partie de la France qui n’est pas reprise sur une carte. « Les flammes de l’au-delà » nous présente le tenancier d’une auberge à l’époque de Louis XV, qui n’en peut plus de vivre avec sa femme devenue un laideron et un pochetron. Mais parfois, un simple souhait fait bien les choses au point de parler de combustion spontanée. « Théobald Mendola » va dans le même sens, mais cette fois-ci ce sera un gros rat blanc qui sera l’instrument du destin, souhaité par un enfant qui n’apprécie pas sa tante. Les nouvelles qui composent ce recueil sont soit amusantes, soit macabres. Mais dans tous les cas, envoutantes.

Je pense que la vraie perle de ce livre, c’est tout simplement Céline Guillaume, qui nous propose son univers fantastique, dans un style très personnel, très onirique et archéologique, avec une écriture d’une grande fluidité, influencée par le passé médiéval. C’est un vrai moment de détente, de bonheur et de lecture.

On sent à travers les textes de Céline Guillaume toute l’émotion, toute la sensibilité à fleur de peau de l’auteur. Derrière chaque vieille pierre se cache peut-être quelque chose de magique et mystérieux qui nécessite d’être explorer ou dévoilé. J’aime ce genre de fantastique qui n’est pas sanglant comme c’est de plus en plus le cas à l’heure actuelle. Je suis sorti du livre un peu émerveillé avec l’envie de lire d’autres textes de Céline Guillaume. C’est une romancière qui a l’art d’envouter ses lecteurs, ce qui rend la situation cocasse et attachante.

C’est donc un livre à lire absolument, petits et grands, à un prix très démocratique.

La perle d’éternité et autres récits fantastiques, Céline Guillaume, Lokomodo fantastique, 240 pages, 2011

La perle d'éternité