Magicien, Apprenti – Raymond E. Feist

Premier livre d’un long cycle de fantasy de Raymond E. Feist, Magicien est d’abord sorti sous le titre de Pug, l’apprenti. Le cycle de Krondor nous emmène  sur Midkemia. A Crydee plus exactement, où on va suivre le jeune Pug, qui n’a pas de parents.

En compagnie de son ami Thomas, Pug travaille aux cuisines du château de Crydee. A l’âge de 13 ans, les jeunes garçons deviennent des apprentis et sont choisis par des maîtres qui assureront leur formation jusqu’à ce qu’ils deviennent eux-mêmes des maîtres. La vie de Pug change le jour où il est choisi par le magicien Kulgan pour devenir son élève. Il apprendra qu’il est doué pour la magie même s’il ne réussit pas à faire convenablement des sorts. En fait, Pug butte sur un problème qui est plus d’ordre psychologique que magique. Peut-être faudra-t-il une nouvelle manière d’aborder la magie pour Pug ?

Un jour, Pug est chargé d’accompagner en pic-nic la princesse Carline, belle écervelée, qui le traitera comme un simple valet. Mais l’arrivée de Trolls va mettre leur vie en danger et Pug va lancer un sort comme nul autre magicien ne l’a fait avant lui. Sauver la vie de la princesse va faire de lui un écuyer. Et la princesse n’aura d’yeux que pour lui.

Plus tard, la découverte d’une épave fracassée sur les rochers permettra à Pug et son ami Thomas de rencontrer un étranger qui ne vient pas du même monde et qui ne parle pas la même langue. A partir de ce moment précis se tisse une intrigue et une menace qui va nécessiter le regroupement des différentes races de Krondor.

Le livre se lit très facilement. On est prit par ce personnage d’adolescent un peu fougueux, un peu maladroit, mais qui est très attachant. Tous les personnages sont bien campés et le livre ne manque pas d’actions et de rebondissements.

Pug est un personnage dans la même veine que Epervier dans Terrremer de Ursula K. Le Guin, ou à Garion dans la Balgariade et la Mallorée de David Eddings. On s’amuse à le suivre dans ce cycle de fantasy.

J’avais précédemment lu ce livre dans sa version Bragelonne. J’ai été très content de le relire dans sa version bande dessinée éditée par Milady. Il ne reste plus qu’à attendre la suite, qui ne va certainement pas tarder. Ce premier tome donne évidemment envie de lire la suite.

Magicien T.1 : Apprenti, Raymond E. Feist & Bryan Glass & Michael Avon Oeming & Brett Booth, Milady Graphics, 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s